Entrez dans le Bon Commerce

Le commerce est au centre de notre civilisation et touche absolument tous les aspects de notre vie sociale. Il ne consiste pas seulement à acheter ou à vendre un produit ou un service. Nous avons un comportement commercial dans beaucoup d’autres actions de notre vie courante pour lesquelles l’aspect financier n’est pas directement lié. Et nous ne faisons pas toujours la relation.
Nous faisons acte de commerce lorsque nous recherchons un emploi car il nous faut « vendre » nos capacités à le remplir, lorsque nous voulons présenter une idée, une conception quelconque, pour faire adhérer quelqu’un à un projet…
Pour chacune de ces actions, nous devenons des commerciaux. Pas au sens professionnel du terme, mais au sens de l’action effectuée. Même la drague fait appel à un certain type de fonction commerciale. On cherche à plaire, on vend son approche et sa liaison avec l’autre, on se « vend »…
Nous appelons ça de l’entregent, du savoir faire, de l’esprit d’à propos. Mais il s’agit bel et bien de qualités commerciales, ou, si vous préférez, des mêmes aptitudes que celles développées par la fonction commerciale traditionnelle. Tout simplement l’une est un métier, l’autre fait partie de la vie courante. Ne dit-on pas de quelqu’un qui a une communication facile et agréable qu’il est d’un bon commerce ?
Notre intérêt primordial est donc de développer nos capacités commerciales, même si nous les appelons autrement, pour pouvoir les utiliser dans toutes les fonctions habituelles de la vie.
Le commerce est une des pierres angulaires de notre société. Il est important d’en prendre conscience pour lui attribuer la place qui lui convient…

…et pour apprendre à effectuer du Bon Commerce.

Car bien évidemment, il est primordial d’effectuer du Bon Commerce. C’est la meilleure manière de servir nos intérêts. Pas seulement nos intérêts financiers, mais notre évolution personnelle sur tous les plans, affectifs, professionnels, spirituels. Tout est lié dans notre vie et on ne peut la développer dans toute sa plénitude si certaines de nos actions sont mal réalisées. Ou carrément mauvaises. Le Bon Commerce va plus loin que le commerce équitable, car il s’applique pour toutes les actions commerciales. Il englobe le commerce équitable.
Pour nous, que peut-il y avoir de plus important que de développer notre vie harmonieusement, qu’elle soit pleine et entière, solide et remplie de joie ? En avons-nous plusieurs ? Pouvons-nous la changer, pourrons-nous recommencer la même ?
Celle que nous sommes en train de vivre est unique et elle sera bien trop courte. L’affadir en trichant, serait ce pour une masse de fric, pour une situation de premier ordre, pour obtenir la notoriété ou pour obtenir un quelconque avantage, est une très mauvaise affaire. Nous ne servons que la suffisance, nous ne servons pas la vie. Même pas notre Vie. Je sais bien, nous savons tous, qu’actuellement, les profiteurs-destructeurs font briller les avantages qu’ils ont obtenus pour nous éblouir et pour nous inciter à suivre leur trace, à les servir pour récolter des miettes, voire pour parvenir à faire partie de leur cercle. Mais c’est un mirage pervers. En ne voulant servir que le fric et leur suffisance, ils ont sacrifié toute une évolution personnelle et essaient tout simplement d’oublier ce manque. Et ils n’y parviendront jamais. Alors, ils essaient de croire et de faire croire qu’ils ont fait le bon choix en étalant les avantages du fric. Pour les autres, ils ne peuvent pas : ils les ont perdus.

Il y a moyen d’obtenir des avantages supérieurs en s’y prenant autrement. D’obtenir plus, même au niveau financier. Tout se paie dans la vie. Il est important et normal de vouloir plus d’argent : c’est le sang de la vie sociale. Mais tout dépend de la manière de l’obtenir. Celui qui triche va peut-être obtenir des avantages concrets, de l’argent, de la notoriété. Il peut s’en satisfaire. Il ne pourra jamais obtenir les avantages abstraits qui accompagneraient sa réussite s’il avait obtenu les mêmes avantages concrets sans tricher.
Celui qui a acquis ces avantages abstraits va vivre, vibrer. Même s’il lui arrive de perdre ses biens et possessions, ce ne sera pas un grand dommage pour lui. Il pourra aisément rebâtir ou faire autre chose.
Celui qui les a obtenus en trichant n’a que ça. Il leur a tout sacrifié et sans eux, il n’est plus rien.

Privilégier les avantages concrets en occultant les autres développements souhaitables pour notre évolution personnelle se fait couramment. C’est devenu une manière habituelle d’agir dans notre société dite civilisée, avancée. Nous sommes tous des profiteurs. Nous venons au monde pour profiter de la vie. Mais nous pouvons être des profiteurs-constructeurs ou des profiteurs-destructeurs. Les rouages de notre fonctionnement social ont été établis par des profiteurs-destructeurs. On leur a laissé le champ libre. L’église catholique qui aurait dû les combattre et leur montrer la voie a fait alliance ou s’est retiré du monde. Ils entraînent peu à peu tout le monde dans leur ornières. Les tricheurs sont légions. Plus nous grimpons dans l’échelle sociale, plus ils sont nombreux et redoutables. Et il ne faut pas s’étonner si notre civilisation va mal. Et au delà, si la Terre va mal. Les avantages abstraits qui leur manque les empêchent de remplir leurs fonctions avec la qualité souhaitable et nous sommes dirigés par des tricheurs et des destructeurs. La Vie et la vie des autres est le cadet de leur souci. Ils ne sont concentrés que sur leurs avantages particuliers personnels. Normal, ils ne leur reste plus que ça !
Et il ne sert à rien de dire : « Lorsque j’aurais obtenu tel avantage, tel poste,…, je changerai ou j’agirai différemment ! » pour justifier ces tricheries. C’est trop tard, la perte est consommée.
Si, par principe, on peut toujours compenser une perte, le prix à payer est beaucoup plus élevé que le mauvais gain. Il est parfois si élevé qu’on rechigne à l’acquitter. Parfois, même si nous le désirons, nous ne savons même plus comment sortir de la mélasse dans laquelle nous nous sommes fourrés. Nous sentons que ça ne va pas mais nous ne pouvons plus discerner pourquoi. Alors, nous cherchons à justifier nos options, ou à vivre avec. Certains vont jusqu’à pourrir le monde pour que le monde leur ressemble.

Inversement, la recherche des seuls avantages spirituels au détriment des avantages concrets ne permet pas non plus de développer tout notre potentiel humain. Le concret et l’abstrait sont intimement liés dans notre vie. On ne peut servir l’un au détriment de l’autre. En ne voulant servir que l’abstrait sans les mettre au service des applications concrètes, nous demeurons dans le domaine de… l’abstraction, c’est-à-dire des hautes pensées morales ou spirituelles sans réalisation pratique. Nous entretenons simplement l’illusion d’être une personne formidable, en étant concentré sur nous -même. Car sans application concrète, l’abstrait n’a que très peu de valeur pour les autres et pour la Terre. Il ne produit qu’une bulle de savon, du presque néant. Celui qui s’y astreint n’est en fait qu’accroché à lui-même, sans être ouvert au monde réel. Il soigne sa petite âme par auto-contemplation et ne voit qu’elle. Ce n’est lui aussi qu’un profiteur d’un autre genre. Il a voué sa vie à sa spiritualité, pour son confort moral personnel, sans se mettre au service de la Vie réelle.

Lorsque notre vie se terminera – et elle se terminera bien trop vite – nous n’emporterons aucun des avantages concrets que nous avons acquis. Cela ne veut en aucun cas dire qu’il faut négliger le concret, mais il faut le remettre à sa place. Pour le développement de notre vie, il n’est pas plus prépondérant qu’autre chose. L’abstrait non plus.
Le concret et l’abstrait ont chacun leur place. Aucun des deux n’est supérieur, les deux sont importants, nécessaires, indispensables. Il faut en chercher l’harmonie pour qu’ils soient complémentaires et qu’ils puissent se développer. Sinon, ils atteignent vite des limites. Lorsqu’on les harmonisent, on peut obtenir des résultats extraordinaires. La magie entre dans nos vies.

Pour y parvenir, il est vain de chercher une recette de comportement. Elle n’est valable que dans des limites précises. En dehors, elle occasionne des erreurs et c’est souvent ce qui se passe. On définit une stratégie, on l’applique et elle finit par être inadaptée.
Plutôt qu’une recette, il vaut mieux suivre une direction. Et faire preuve soi-même de beaucoup d’imagination pour la suivre. Il en est une qui est universelle et qui s’applique en tout. Ce n’est pas une invention humaine puisque c’est la règle qui a permis le développement de la vie sur Terre. C’est grâce à elle que nous sommes là, vivant.

C’est le comportement suivant l’axe de l’augmentation du potentiel de vie.

Rien d’ésotérique là dedans, rien que du pragmatisme. Réfléchissez à ce que ces simples mots veulent dire : il s’agit simplement d’agir en augmentant la Vie, pas en la pillant ou en la réduisant.
Chaque fois que nous avons une décision à prendre, un choix à faire, nous pouvons nous référer à cet axe. Il est sûr.
Je vous parle cette règle en général sur un autre blog, Bien remplir sa Vie

Le Bon Commerce est l’application au commerce du comportement suivant l’axe de l’augmentation du potentiel de vie.

Nous verrons dans les articles suivants que cette manière de commercer est très avantageuse. Non seulement elle ne bloque pas notre progression personnelle et spirituelle, mais elle la facilite et la développe. Ce qui est, au niveau humain, le plus important pour nous. Et même si ça peut paraître paradoxal, elle est financièrement plus rentable.

N’oubliez pas de commenter et de critiquer cet article. J’attache beaucoup d’importance à votre avis. Je voudrais que ce blog devienne un échange et ne reste pas un monologue. Ce n’est qu’ainsi que nous pouvons progresser. Vous et moi. Merci de le faire en français.

Bien amicalement.

(Nos articles étant écrits en français, nous n’acceptons que les commentaires dans cette langue. Les commentaires à but uniquement commercial ou automatisés seront aussi supprimés. Merci.)

This entry was posted in bon commerce, commerce and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Entrez dans le Bon Commerce

  1. Mohamed Vall says:

    Exact
    Ce sont les mêmes principes du commerce dans l’islam, chaque chose a sa juste valeur, je vous invite à consulter des références sur l’Islam.
    Vous vous étonnerez que vos idées issues de votre riche expérience et votre bonté et amour de soi et de l’autre sont exactement exprimés de la façon que vous les exprimé mêmes étymologiquement.
    Je ne peux terminer sans reconnaître que vos articles m’ont apporté beaucoup de conseils et m’ont offert une autre vision du profit profitable à tous et de façon durable même après la mort à travers  »le bon commerce qui ne connait pas de perte ». le terme est coranique.
    Je continuerai à lire et relire vos articles qui à mon avis sont d’une grande utilité pour toute l’humanité.
    Je reste convaincu, que votre courage, vous amènera à étudier les principes de l’islam et le commerce dans le Coran et la Vie du Messager de Dieu Mohamed Prière et Salut sur Lui qui .
    La vérité devrait être recherchée et suivi là où elle doit être en toute objectivité loin des préjugés et des résistances négatives.
    Bien cordialement
    Mohamed Vall
    Tél +22222243805
    Nouakchott
    Mauritanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*